LE LABEL

En 2014, la structure Sink 9 prod prend la forme d’une agence dont l’objectif est de promouvoir et de développer la culture Hip Hop à travers le travail des artistes.

Pour cela nous mettons à la dispositions des groupes et artistes solos plusieurs services :

  • La communication
  • Le management
  • L’évènementiel

logo-sink-9-prod-briquet-2

Nos références

korze-ham-affres-de-paix_sink9prod_150_150moi-meme-flow-le-meilleur-de-moi-meme-sink9prod-150-150 fatcap-a-l-arrache-sink9prod-visuel-150-150 deal-m-ma-camisole-sink9prod-visuel-150-1501 dj-crown-check-da-sample-sink9prod-150-150 radix-epvynile-sink9prod-150-150

 

LA RADIO

radio_blc

L’HISTORIQUE DE 2000 à 2015

C’est en 2000 qu’est né le nom SINK 9 PROD et plus précisément dans les derniers rangs d’une salle de classe. Pendant que tous se débattez avec un texte en anglais, nous cherchions en griffonnant sur des bouts de papiers un nom original pour notre structure, un nom qui représenterez le nord de la France. Ce n’est qu’après avoir sorti tout et n’importe quoi dans des fous rires mémorables qu’a surgit l’idée de 59 prod, qui est vite devenu cinq neuf prod puis enfin Sink 9 prod. Encore aujourd’hui, on se demande entre nous pourquoi avoir écrit Sink au lieu de Cinq, l’insouciance de la jeunesse ou notre côté américain.

Les moyens du bord

Nous étions passionnés et déterminés à accomplir de grandes choses en partant de rien et uniquement avec les moyens du bord. Les premières K7 que l’on vendait dans la rue et dans la cours du bahut étaient entièrement artisanales. Pour la pochette nous réalisions une maquette unique avec des bouts de magazines découpés, assemblés, collés, parfois brulés pour apporter un effet, puis nous faisons des photocopies couleurs de cette maquette. Pour l’enregistrement audio, nous avions là aussi une maquette de notre mix que nous devions dupliquer une par une grâce au double lecteur cassette des anciennes chaine hi-fi, nous devions donc à chaque fois entendre et réentendre les 60 minutes de notre mix, ce qui nous permettais de voir nos erreurs et de les corriger. Car oui comme beaucoup nous avons commencé en mixant des sons de Hip Hop US : Busta Rhymes, Method man, Cnn, Wu tang clan et j’en passe, nous étions fous. Si vous possédez encore un exemplaire de 59 IMPORT vous êtes nos premiers admirateurs. Nous n’avions pas les moyens de faire des stickers alors on collait directement les pochettes sur les murs, les vitrines, les cabines téléphoniques…avec du scotch double face.

L’avènement d’internet

Après plusieurs volumes de Hip Hop US mais également de Rap français nous voulions aller plus loin et proposer de l’inédit. C’est grâce à la démocratisation d’internet que nous avons fait la connaissance de nombreux artistes, car rappelons-le c’était encore l’époque des 56K, des 50H offertes d’Aol et des vieux modems au bruit stridents, chaque minute passée sur la toile était donc précieuse. Rapidement nous nous sommes déplacés pour la première fois sur la capitale pour rencontrer d’autres activistes du mouvement Hip Hop, c’était énorme pour nous. Nous pouvions allez encore plus loin dans nos projets, choisir les artistes, les beatmakers, les thèmes à aborder… c’est ainsi qu’est né Cocktail Xplosif avec des rappeurs de toute la France et des sujets divers donc l’excellent morceau « La solution finale » de Fitzroy suite aux élections présidentielles de 2002. La fabrication demeuré artisanale mais notre réseau de distribution commençait à s’étendre car chaque artistes présents sur le projet participé en distribuant également autour de lui. C’est la première fois également que nous déposions nos cassettes en dépôt vente dans des magasins spécialisés comme les mythiques boutiques de Châtelet-les-halles. Encore merci aux gars de NOVO CLUB à Cambrai, le premier magasin à nous avoir distribué. Les quantités devenaient importantes et nous ne pouvions plus suivre avec notre petite chaîne Hi-Fi

De la K7 au CD

C’est donc en 2003 que nous avons réalisé notre premier projet sur CD. En plus de nous permettre une duplication plus rapide, ce support nous offrait plus de temps passant de 60 minutes à 80 ou 90 minutes. C’était magique pour nous et nous voulions réaliser le pari fou de rassembler le maximum de rappeurs et de dj’s sur le même disque, c’est ainsi qu’est né The fight tape avec 34 titres et plus de 80 participants, un exploit à l’époque. Le CD nous a tout de même posé quelques soucis notamment avec le rond autocollant que l’on venait mettre sur le disque le rendant un peu plus épais et donc illisible sur certains lecteurs. C’est également à cette période que nous avons donné nos premières interviews dans des fanzines indépendants et que nos artistes étaient demandés pour participer à des projets extérieurs. Il fallait maintenant nous professionnaliser d’avantage

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

De l’artisanat à la professionnalisation

En 2004, les mentalités évoluent et les valeurs fondamentales du Hip Hop sont bafouées par de nombreux artistes et médias. C’est en partant de ce constat que le label décide de réaliser la compilation « Il faut sauver le rap français » première du nom. Soucieux de franchir un cap toute l’équipe se plonge à cette époque dans les papiers, les sites et les bouquins pour trouver des réponses à nos questions et faire évoluer notre structure. Comment fonctionne le pressage, la duplication ? la Sacem c’est quoi ? Comment trouver un distributeur ? Nous étions déterminé, notre prochain disque sortirait de manière professionnel ou ne sortirait pas. Conscient de la nécessité d’avoir un statut, Sink 9 prod est vite devenu une association loi 1901.

Laisser un commentaire